Conseil

Kalydia étend sa collaboration avec l’Etat du Sénégal

L’Etat du Sénégal s’est engagé dans un projet d’acquisition et de mise en œuvre d’un Système Intégré de Gestion de l’information Financière (SIGIF). Ce projet entre précisément dans le cadre de réformes financières et structurelles de l’Etat du Sénégal qui poursuit l’œuvre d’assainissement des finances publiques. La mise en œuvre de ce projet va contribuer à faciliter la consolidation des ressources internes tant au niveau des Douanes qu’à celui des Impôts et du Trésor, à rendre plus fluide le circuit des dépenses, et à relever le taux de l’exécution du budget de l’Etat. Elle permettra également d’assurer une meilleure intégration des flux des ressources extérieures dans le processus budgétaire et de renforcer les capacités de coordination et d’absorption de ces ressources.

LE PROJET KALYDIA

SAP comme support de mise en œuvre des réformes des finances publiques (inscrites dans le Plan Sénégal Emergent (PSE))

Kalydia est un acteur majeur du secteur public en France. Nos expériences, notre méthodologie et nos domaines d’expertises ont convaincu la Banque Mondiale et l’Etat du Sénégal de les accompagner sur ce projet.
Kalydia est ainsi au cœur de la construction de cet outil dont les résultats sont les suivants :

  • Renforcement de la gestion budgétaire et comptable de l’Etat ;
  • Mise en réseau des systèmes informatiques des différentes régies financières.

Le système SIGIF créé une synergie entre l’ensemble des acteurs de la gestion budgétaire et comptable de l’Etat. Il permet, à la fois d’assurer une gestion efficiente en temps réel des différentes procédures économiques et financières, de produire des comptabilités cohérentes et d’alimenter, au quotidien une plateforme décisionnelle dédiée à l’information financière de l’Etat.

LES BÉNÉFICES CLIENTS

La nouvelle plateforme ainsi développée permet :

  • Une circulation et des échanges automatiques de données depuis la préparation du budget jusqu’au paiement final, en passant par les révisions et ajustements budgétaires, les émissions, les charges, les engagements et obligations, ainsi qu’un traitement des dépenses ininterrompu et fiable ;
  • Une plus grande intégrité de l’information, en éliminant les écarts de données dans les fonctions du budget et du trésor, avec une meilleure prise de décisions concernant la gestion des dépenses ;
  • Une facilité de préparation d’opérations fiscales précises, fiables et à temps opportun ;
  • Une base de données unique pour le système de classification budgétaire harmonisé et le plan comptable, pour une plus grande efficacité dans la gestion et le contrôle des recettes et dépenses publiques ; et le développement d’un système robuste de gestion de trésorerie, comme une fonctionnalité additionnelle à l’intérieur du système intégré qui prend en charge les recettes (à travers des interfaces avec les systèmes des organes de collecte de recettes) et les dépenses (depuis l’engagement de dépense jusqu’au paiement).